Blogue

blogue header

Blogue - Dépendances et toxicomanie

La Villa St-Léonard 

vendredi, 31 mars 2017 10:10

Dépendance et TDAH

Les principaux symptômes du trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) sont une activité excessive, des difficultés de concentration et une impulsivité (la personne agit avant de réfléchir aux conséquences). Il en résulte un comportement excessif qui perturbe considérablement la vie quotidienne des personnes atteintes, et ce à différents niveaux : familial, relationnel, scolaire, social, professionnel, etc. Les problèmes comportementaux et sociaux que suscite le TDAH sont souvent à l'origine de troubles anxieux, troubles qui perturbent d'autant plus leur intégration sociale et leur équilibre de vie. Les personnes atteintes de TDAH sont également plus susceptibles que les autres de souffrir de dépendance de toutes sortes.

Plusieurs études (Biederman, 1998) ont démontré que la fréquence des troubles liés à l’abus de substances psychoactives est deux fois plus élevée chez les adultes hyperactifs que chez les non hyperactifs. Certaines théories avancent que la consommation excessive de certaines substances, comme le tabac, l'alcool et le cannabis, par des personnes atteintes de TDAH, s'expliquerait par le fait qu'elles agissent comme des anxiolytiques. Ce serait donc une forme d’automédication.

vendredi, 17 mars 2017 19:32

Dépendance en milieu du travail

Lorsque les problèmes de dépendance franchissent le seuil de l'entreprise, ce sont de nouvelles problématiques qui apparaissent. Pour la personne dépendante, sa santé physique et psychologique reste évidemment les principales sources d'inquiétudes. Mais pour l'employeur et les collègues de l'individu en question, des conséquences liées à la sécurité, au rendement et au relationnel font surface. Cette consommation excessive est parfois indépendante du milieu du travail. Mais parfois, la dépendance est directement causée par le stress qu'engendrent certaines responsabilités professionnelles, de nouvelles tâches à effectuer ou des relations de travail conflictuelles. D'après une étude menée par le Centre patronal de santé et sécurité au travail, ce serait 10 % des employés d’une organisation qui éprouveraient un problème relié à la consommation de drogue ou d’alcool au Québec. 

Lorsqu'on parle de dépendances, on pense évidemment aux drogues, à l'alcool et aux médicaments. Mais d'autres dépendances peuvent également affecter le travailleur : cellulaires, jeux, médias sociaux, nicotine, caféine et boissons énergisantes. Les alcooliques et les toxicomanes posent des problèmes de sécurité à l'employeur, car ils sont plus susceptibles de se blesser, eux-mêmes ou les autres employés. Ceci est d'autant plus vrai pour les postes exigeant des travaux manuels ou des manipulations de matières dangereuses. Pour les personnes dépendantes aux jeux ou aux appareils électroniques, ce sont des problèmes d'efficience et de coûts pour l'entreprise. Le manque d'assiduité, de concentration et d'implication du travailleur dépendant se ressent dans ses résultats, il y a aussi un risque pour lui de perdre son emploi.

lundi, 25 juillet 2016 15:39

La rechute

Un moment passé en centre de désintoxication, un retour - souvent difficile - à la réalité puis, parfois, une rechute. Pour certaines personnes, c'est ce cycle qui viendra contrer les progrès et le chemin parcouru en thérapie. Quelles en sont les causes? Pourquoi certaines personnes rechuteront-elles et d'autres pas? S'il n'y a aucune réponse toute faite ni de principe s'appliquant à l'ensemble des cas, c'est que chaque personne est différente, tout comme peut l'être chaque cheminement. La route vers la sobriété est parsemée d'embûches, et pour certains, la rechute en fera partie.

 

Être prêt à changer de vie
Pour certaines personnes venant tout juste de conclure une thérapie, la rechute ne semble sincèrement pas une option. Pourtant, pour d'autres, cette possibilité se trouve bien présente alors qu'elles avouent franchement avoir des réserves et avoir l'intention de boire à nouveau après leur départ du centre. Les personnes qui prétendent «ne pas avoir de problème au fond» se trouvent plus à risque de revenir à leur substance de choix. Une substance qui leur est devenue réconfortante.

lundi, 11 juillet 2016 15:12

Le sevrage

Moment éprouvant, mais nécessaire lors d'un séjour en centre de désintoxication, le sevrage est un passage obligé vers une nouvelle vie, plus belle et surtout plus saine, exempte de dépendance.


Voici quelques faits intéressants à savoir sur le sevrage:

  • Il existe des sevrages physiques et des sevrages psychologiques (relatifs aux obsessions de la consommation). Le sevrage dépend de la substance consommée. Par contre, la dépendance à toutes formes de substances exige un sevrage physique.

Affectant un nombre de plus en plus élevé de personnes, dont les jeunes, selon le gouvernement du Canada, l’abus de médicaments de prescription n’est pas un problème à prendre à la légère. Et pour cause : si les médicaments d’ordonnance sont légaux, cela ne veut pas dire pour autant que les gens peuvent les consommer sans danger.


Des médicaments légaux qui ne sont pas sans danger

En effet, contrairement aux drogues, les médicaments d’ordonnance sont prescrits par les médecins aux patients en vue de les aider à guérir certaines maladies, autant physiques que mentales.

Le problème survient lorsque ces patients surpassent les doses prescrites, en consomment plus que prévu et en deviennent accros. On parle alors d’abus de médicaments et de problème de dépendance.

mercredi, 02 décembre 2015 13:35

Comment aider un proche à entrer en thérapie?

Les proches d’une personne dépendante peuvent jouer un rôle crucial dans la décision de celle-ci d’entrer en thérapie ou non. En effet, par leurs paroles et leurs gestes, elles ont le pouvoir de l’inciter à demander l’aide dont elle a besoin pour s’en sortir. Voici quelques conseils pour vous aider à convaincre votre proche de suivre une thérapie.

 

Pourquoi c’est important de demander de l’aide professionnelle?

Tout d’abord, nous ne saurons insister assez sur le fait qu’il est important de demander de l’aide extérieure lorsque nous vivons avec une personne dépendante aux drogues, à l’alcool ou aux médicaments. En effet, trop souvent, les proches d’une personne dépendante s’épuisent physiquement et psychologiquement en voulant essayer d’aider un dépendant à s’en sortir.

 

Or, tel que vu dans un autre blogue, le fardeau de la dépendance peut être lourd à porter pour les amis et la famille du dépendant, et c’est pourquoi il importe de demander de l’aide professionnelle, car une addiction profonde ne se guérit que par l’entremise d’une thérapie. En effet, seuls des professionnels seront en mesure de fournir à la personne dépendante le soutien dont elle a besoin pour surmonter son addiction.

Il n’y a pas que le corps qui souffre des effets de la dépendance à l’alcool, aux drogues ou aux médicaments. Les personnes qui sont proches d’une personne dépendante aussi. En effet, qu’il s’agisse de nos collègues, de nos amis, de notre conjoint ou encore de notre famille, la dépendance aux drogues ou aux autres substances chimiques peut avoir des effets néfastes sur nos relations professionnelles et personnelles et même conduire dans plusieurs cas à une rupture si on ne prend pas connaissance du problème et les moyens nécessaires pour le régler. Voici comment une addiction peut affecter considérablement la qualité des relations que vous entretenez avec autrui.

 

La dépendance peut créer un sentiment de culpabilité

Les personnes qui vous entourent, votre famille et votre conjoint surtout, peuvent en venir à penser qu’elles ont joué un rôle dans le développement de votre addiction et ressentir de la culpabilité, un sentiment qui peut être lourd à porter et à gérer.

En effet, ces personnes peuvent en venir à se remettre sérieusement en question dans la manière dont elles se sont comportées auprès de vous et finalement, en venir à souffrir autant que vous de cette dépendance. On appelle ce phénomène codépendance, c’est-à-dire le fait de partager votre douleur, d’où l’importance de vous faire traiter si vous désirez éviter ce fardeau émotionnel à vos amis et à votre famille.

Besoin d'aide avec votre dépendance ou celle d'un proche? Contactez-nous

Vous avez été traité chez nous?

Vous êtes dépendant, alcoolique, toxicomane? Vous avez été traité à la Villa St-Léonard?

Partagez votre témoignage avec nous. Votre expérience peut aider d'autres gens. 

Laissez-nous votre témoignage

Ces articles vous plaisent ou pourraient aider quelqu'un?

Partagez

Suivez-nous

  • Si vous souffrez de dépendance

    N'hésitez pas à nous appeler
    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808
  • Alcool - Toxicomanie - Drogues - Médicaments

    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808
  • Nos intervenants sont à votre écoute 24h sur 24 tous les jours de la semaine
    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808

Maison d'aide Villa St-Léonard Traitement des dépendances

  •  1333, Grand-Rang
    Saint-Raymond-de-Portneuf, QC, G3L 4K1
  •   intervenants@villa-st-leonard.org
  •  418-337-8803 (télécopieur)

 Suivez-nous sur Facebook

Facebook Villa St-Léonard

J'ai besoin d'aide

Que ce soit pour nous parler ou planifier un séjour chez nous, nous vous invitons à nous contacter sans plus attendre.

Nos intervenants sont à votre écoute 24h sur 24
Tous les jours de la semaine

  •  418-337-8808  - principal
  •  1-800-550-8808 - sans frais

Notre spécialité

Aide à la récupération

Nous faisons des thérapies fermées 21 jours avec possibilité de 28 jours

Comment s'y rendre

À partir de l’autoroute 40, prenez la sortie pour la route 365 Nord en direction de St-Raymond. Continuez sur la 365 Nord jusqu’au Grand-Rang (au coin rue des Rosiers).

Faites un don maintenant

La Maison d'Aide Villa St-Léonard aide les gens à se libérer de leur dépendance aux drogues, à l'alcool ou aux médicaments. Nul n'est à l'abri de ce genre de problèmes. Ça pourrait être votre fils, fille, père, mère, conjoint ou conjointe et qui sait, peut-être même vous! 

Votre soutien est précieux. Aidez-nous à les aider!