Blogue

blogue header

Blogue - Dépendances et toxicomanie

La Villa St-Léonard 

Prendre sa vie en main (3)

vendredi, 14 avril 2017 20:22

La thérapie fermée, pourquoi y entrer ?

Pour les personnes présentant une dépendance, qu'il s'agisse d'une dépendance à la drogue, à l'alcool ou aux jeux, il y a souvent un événement déclencheur qui fait franchir le pas. Un pas vers la guérison. Lorsqu'elles se sentent prêtes à se faire aider, plusieurs options s'offrent à elles. Faire une cure en résidence, ou une thérapie fermée, est une de ces options. Quels sont les conditions et les avantages d'une telle thérapie?

 

Changer d'environnement

La thérapie fermée dure en général 3 à 4 semaines. Elle permet de prendre un temps d’arrêt afin de se recentrer sur soi. Lorsque quelqu'un décide d'entamer une telle démarche, il est important qu'il se sente en sécurité et en confiance avec l'endroit.

En sortant de son ancien environnement, la thérapie fermée permet de travailler sur soi sans influences extérieures, et surtout d'éviter les dangers de rechute liés à sa vie passée : entourage, mauvaises habitudes, lieux. Car pour se réapproprier sa vie et reprendre le contrôle, il est essentiel de se défaire de ces anciennes habitudes destructrices. Les thérapies fermées offrent un contexte plus propice pour faire la rupture avec ces mauvaises habitudes.

Prendre la décision d'entamer une thérapie n'est pas chose facile. La personne désirant entrer en thérapie le fait tout d'abord parce qu'elle a un problème, puis parce qu'elle est arrivée au bout de toutes les ressources afin de tenter de diminuer sa consommation par elle-même. Elle doit alors se poser de nombreuses questions afin de savoir si la motivation est là et si elle est réellement prête à faire le grand saut. Plusieurs facteurs entrent alors en ligne de compte dans ce processus qui n'a rien de simple.


L'aspect financier
Pour la personne qui a besoin d'aide, le principal problème est souvent d'ordre financier. Car ce n'est pas une majorité de gens dans le besoin qui possèdent les fonds nécessaires afin d'aller suivre une thérapie.

Si les gens prestataires du bien-être social sont légèrement avantagés (car ils bénéficient de certains services gratuits), ils se heurteront par contre à des conditions particulières et à de nombreux règlements. Il existe deux types de thérapies: des thérapies dites publiques et d'autres, privées.


Les thérapies privées sont souvent plus sérieuses, mais aussi plus dispendieuses. Quant aux thérapies publiques, elles renvoient souvent à une liste d'attente. Des gens intéressés qui posent leur nom sur la liste, il n'en reste souvent plus beaucoup qui sont toujours prêts à s'investir lorsqu'une place se libère. Plusieurs tentatives sont parfois nécessaires pour qu'une personne se rende réellement compte qu'elle n'a plus d'autre choix.

Étant donné que la dépendance tire sa source d’un mal-être que la personne qui consomme ressent au plus profond d’elle-même, une cure physique est nécessaire, certes, pour traiter l’addiction, mais également une cure psychologique afin d’aider la personne à remonter à la source du problème et l’enrayer de manière définitive.  

Thérapies individuelles et de groupe

Plusieurs approches existent pour amener la personne dépendante à prendre connaissance de son problème de surconsommation et à analyser les schémas de pensées et les comportements qui la conduisent à vouloir fuir la réalité et à se détruire à petit feu.

C’est ce que nous travaillons à la maison de thérapie pour dépendance Villa St-Léonard. Par l’entremise de diverses thérapies individuelles et de groupe s’effectuant en compagnie d’intervenants chevronnés spécialisés dans le traitement de dépendances, divers aspects de la vie et de la personnalité de la personne dépendante sont travaillés.

Nous permettons en outre à la personne souffrant de dépendance de se reconstruire, de reprendre confiance en elle et de reprendre goût à la vie sans avoir besoin de substances toxiques pour y parvenir.  

Besoin d'aide avec votre dépendance ou celle d'un proche? Contactez-nous

Vous avez été traité chez nous?

Vous êtes dépendant, alcoolique, toxicomane? Vous avez été traité à la Villa St-Léonard?

Partagez votre témoignage avec nous. Votre expérience peut aider d'autres gens. 

Laissez-nous votre témoignage

Ces articles vous plaisent ou pourraient aider quelqu'un?

Partagez

Suivez-nous

  • Si vous souffrez de dépendance

    N'hésitez pas à nous appeler
    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808
  • Alcool - Toxicomanie - Drogues - Médicaments

    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808
  • Nos intervenants sont à votre écoute 24h sur 24 tous les jours de la semaine
    Portneuf 418-337-8808 Sans-frais 1-800-550-8808

Maison d'aide Villa St-Léonard Traitement des dépendances

  •  1333, Grand-Rang
    Saint-Raymond-de-Portneuf, QC, G3L 4K1
  •   intervenants@villa-st-leonard.org
  •  418-337-8803 (télécopieur)

 Suivez-nous sur Facebook

Facebook Villa St-Léonard

J'ai besoin d'aide

Que ce soit pour nous parler ou planifier un séjour chez nous, nous vous invitons à nous contacter sans plus attendre.

Nos intervenants sont à votre écoute 24h sur 24
Tous les jours de la semaine

  •  418-337-8808  - principal
  •  1-800-550-8808 - sans frais

Notre spécialité

Aide à la récupération

Nous faisons des thérapies fermées 21 jours avec possibilité de 28 jours

Comment s'y rendre

À partir de l’autoroute 40, prenez la sortie pour la route 365 Nord en direction de St-Raymond. Continuez sur la 365 Nord jusqu’au Grand-Rang (au coin rue des Rosiers).

Faites un don maintenant

La Maison d'Aide Villa St-Léonard aide les gens à se libérer de leur dépendance aux drogues, à l'alcool ou aux médicaments. Nul n'est à l'abri de ce genre de problèmes. Ça pourrait être votre fils, fille, père, mère, conjoint ou conjointe et qui sait, peut-être même vous! 

Votre soutien est précieux. Aidez-nous à les aider!